- Informations pratiques

Aérien

Le vol dure entre 11h30 et 12h.

Décalage horaire

 7h en été. 8h en hiver. Quand il est midi à Paris, il est déjà 20h (ou 19h) à Tokyo.

Formalités

Passeport valable au moins jusqu’à la fin du séjour.

Afin d’éviter la queue à l’aéroport et de gagner du temps, nous vous conseillons de vous inscrire sur le site https://vjw-lp.digital.go.jp/en/ avant votre départ.

 

 

Monnaie

Le yen. Plus ou moins aligné sur le dollar. Le cash (règlements en espèce) reste le moyen de paiement le plus courant au Japon même si les cartes de crédits sont acceptées dans la plupart des restaurants, hôtels et même dans les taxis. Mieux vaut avoir du cash pour rien, que le contraire.

On trouve des distributeurs de billets à l'aéroport, dans certaines banques (mais pas toutes). Bureaux de change dans tous les endroits touristiques.

Langues

Le Japonais, évidemment.
La plupart des lieux touristiques disposent de personnel qui parle anglais, notamment dans les aéroports, les gares et les grands hôtels. La signalisation est maintenant partout en caractères latins. C'est nettement plus facile que le japonais....
Personne ne parle français sauf « au revoir » et « merci » que les Japonais adorent vous déclamer.

Pourboires

Le pourboire n’est pas une pratique courante au Japon.
Néanmoins si la prestation a été accomplie avec le sourire et la volonté de bien faire, se délester de quelques pièces traduira votre remerciement.

Santé

Aucune vaccination obligatoire.

Informations pratiques

Le téléphone au Japon. Les téléphones récents qui sont 3ème génération (3G) ou 4ème génération (4G) fonctionnent au Japon. Ce n'est pas le cas pour les autres types de téléphone européen. Pour y remédier, il vous suffit en arrivant à Narita ou à Kansai, aller au sous-sol. Il y a des boutiques de location de téléphones. On prend la puce SIM de son appareil français et on la met dans l'appareil japonais. On peut ainsi appeler et recevoir sur son numéro habituel.

Nous vous recommandons le wifi pocket, il vous permet d'avoir un accès internet partout où vous irez et donc de téléphoner via internet depuis un smartphone, un PC ou une tablette - voire les 3 puisque plusieurs appareils peuvent être connectés à un même boiter.

 

Transport

Transfert navette :
Le transfert se fait en navette partagée et vous dépose devant votre hôtel. Elle peut effectuer plusieurs arrêts pendant le trajet.
Pour le transfert retour, la navette partagée vous récupère devant votre hôtel et peut effectuer plusieurs arrêts pendant le trajet.

Transfert en Limousine bus - de l'aéroport de Tokyo à l'hôtel de Tokyo et de Kyoto à l'aéroport du Kansai (KIX)  :
Le Limousine bus (transport collectif) fait la liaison entre l’aéroport et le centre-ville. Les arrêts les plus proches de votre hébergement vous seront communiqués dans votre carnet de voyage. La liaison entre l’arrêt de limousine bus et votre hébergement se fait souvent à pied, mais peut aussi se faire en métro ou en bus suivant la localisation de votre hôtel.

Le Rail Pass :
 **Information important concernant les bagages dans le Shinkansen à partir de mai 2020 **

https://japanrailpass.net/pdf/oversized_baggage_EN.pdf

Le Japon est le pays du train. Il y en a partout, propres, précis (tellement qu'on peut s'en servir pour régler sa montre).

Le Japan Rail Pass (JR Pass) est intéressant si on se déplace au-delà de Tokyo/Kyoto, il est extrêmement simple à utiliser. 2 types de rail pass: ordinaire et Green. L'ordinaire suffit les trains étant parfaitement confortables dès la "seconde classe" On a accès à tous les trains sauf les Nozomi , un Shinkansen un peu plus rapide que les autres. Le Shinkansen a 3 types de train sur les mêmes lignes. Ils roulent à la même vitesse mais s'arrêtent plus ou moins. Le tarif de base est le même mais des surcharges s'appliquent. Le Kodama s'arrête partout, à toutes les gares du trajet Shinkansen. Le Hikari, s'arrête moins souvent. Top du top le Nozomi ne s'arrête que dans les grandes villes. Il est aussi plus cher et n'est pas accessible avec un Railpass. Pour exemple le Nozomi met 2h40 pour faire Tokyo/Kyoto contre 3h15 pour le Hikari. Et 4 heures pour le Kodama. Une fois qu'on connaît le système c'est simple comme bonjour, chaque type de train étant clairement nommé. Les réservations sont faites depuis la France pour les trajets prévus au programme mais si vous souhaitez prendre d’autres trains il suffit de passer au guichet "tickets" pour avoir , ou changer, gratuitement une réservation jusqu'à la dernière minute. Les numéros des voitures sont clairement indiqués sur le quai. Dans chaque train il existe aussi des voitures sans réservation mais elles peuvent être prises d'assaut en cas d’affluence. Les entrées et sorties des quais étant électroniques il suffira de passer systématiquement par le guichet devant le contrôleur. A noter que le rail pass donne accès gratuit à la ligne Yamamote de Tokyo, celle qu'on utilise le plus souvent en tant que touriste, ainsi qu'à la navette de Narita. Le Green Rail Pass permet de voyager en Green class (la première classe) mais pas d'emprunter les Nozomi. Il ne présente donc qu'un avantage très faible. A noter qu’il existe des voitures sans annonces pour faciliter le repos. Les employés des JR hésitent à les donner aux étrangers. Néanmoins si vous êtes dans une voiture silence surveillez l'heure d'arrivée et sortez à l'heure pile : les trains sont toujours parfaitement à l’heure au Japon. Enfin un affichage lumineux en japonais et en anglais dans chaque voiture vous indiquant où vous en êtes et le prochain arrêt. Impossible de se perdre. Les annonces dans le train sont en 2 langues : japonais et anglais.

Un conseil : voyagez light. Il n'y a pas beaucoup de places dans les racks du Shinkansen. Et de multiples escaliers roulants (en fonction) dans les gares. Une idée : Penser à envoyer les valises à l'avance. Si vous êtes trop chargés, genre shopping mal maîtrisé (ça arrive ...) une solution: faites envoyer une partie de vos bagages à un prochain hôtel voire au dernier hôtel de votre circuit. C'est un service payant qui fonctionne remarquablement bien. D'ailleurs tout le monde fait cela au Japon. On ne trimbale pas sa valise. Il suffit d'une journée pour envoyer des bagages d'un coin à l'autre du pays. C'est peu cher : 15 euros environ pour une valise.

Hébergements

Pour les chambres pour 2 personnes dans les hôtels occidentaux, veuillez noter que par défaut elles possèdent 2 lits simples séparés (chambre “twin”). Pour obtenir un lit double, veuillez prendre l’option “lit double” mais sans garantie de disponibilité.
A noter également que les chambres à lits doubles sont de plus petites tailles que les twins.

Au Japon, pays à forte densité où tout est en taille réduite, les hôtels de standing 3*** sont de très bonne qualité mais les chambres sont souvent assez étroites (12 à 16m2) suivant les hôtels pour des chambres twin et les lits de petite taille. Pour plus de confort, choisissez l’option 4****.

Conduite

Pour conduire au Japon, il est impératif d’être muni de son permis de conduire original et d’une traduction en japonais de son permis. La traduction s’effectue par nos soins avant le départ après réception des documents demandés. Documents à nous fournir 30 jours maximum avant la date de départ pour la traduction du permis en japonais : adresse et numéro de téléphone et un scan couleur recto-verso du permis de conduire français (sur 2 pages, photo et tampon visibles, bonne résolution).

La conduite au Japon se fait à gauche.
La plupart des véhicules sont en boîte automatique.
Les limitations de vitesse sont plus basses qu’en France : 40km/h en ville, 80-100km/h sur les autoroutes, 30-60km/h sur les petites routes.

Attention à bien stationner sur les parkings officiels pour éviter des amendes trop salés…
Attention, certaines routes peuvent être enneigées l’hiver, en particulier dans les zones montagneuses telles que les Alpes japonaises. Les grands axes sont souvent dégagés mais il vaut mieux être prudent.

Shopping au Japon

Evidemment vous allez penser : électronique et gadgets.
Evacuons rapidement les téléphones dont le système est différent (votre puce SIM française fonctionnera dans un téléphone loué à l'aéroport 1300yen/jour, mais votre appareil GSM sera inutilisable).
Evacuons aussi les ordinateurs dont les claviers seront en Qwerty plus quelques touches japonaises qui, si vous avez le malheur d'y toucher sans les comprendre, vous gâcheront la vie. Par contre un certain nombre de gadgets périphériques fonctionnant sur piles ou sur prise USB peuvent être intéressants.
Les appareils électriques fonctionnent sur 100 volts, donc on oublie.
Reste les appareils photos: 30% moins chers, les caméras vidéos (prendre système Pal ou NTSC -le Secam étant maintenant anecdotique) 30% moins chères, les lecteurs MP3 (Ipod entre autres): même différence de prix.
Les vêtements: globalement chers mais ce n'est pas toujours vrai. Les créateurs japonais réputés sont au même prix à Tokyo qu'à Paris, le choix est souvent plus large. Les vêtements de tous les jours sont à prix égal avec la France, mais certains, super branchés sont introuvables ailleurs (quartier de Harajuku entre autres).
A voir absolument si vous êtes branché(e) mode: le magasin Laforet (en français dans le texte) sur Omote Sando, pas loin des boutiques Dior ou Ralph Lauren. Une collection sur 6 étages de designer nippons totalement déjantés. A côté John Galliano fait figure de chef de rayon Armand Thierry....
Kimonos: les neufs et beaux sont généralement hors de prix. Les kimonos « vintage », souvent de très belle qualité, s'achètent à des prix dérisoires: de 1000 à 15000yens. Ca fait de superbes décorations. Une boutique sur Omote Sando, en face de Laforet ou presque sur le trottoir opposé (poteries exposées sur le trottoir). Au sous sol, kimonos pas chers.
L'artisanat: spécialité de Kyoto. On trouve de tout depuis la merdiolle pour touristes genre Lourdes-approche-de-la-grotte jusqu'aux céladons et vases sublimes à plusieurs millions de yens pour lesquels M.Chirac se serait damné, dit-on. Entre les deux on trouve de très jolies choses à prix raisonnable. Arpenter absolument la rue couverte de Teramachi et faire un tour au marché de Nishiki.
Intéressant et amusant : les jouets et multiples gadgets pour enfants.
Amusant aussi de faire un tour dans un supermarché pour les goûts et les condiments inconnus. Beaucoup étant déshydratés, ça se ramène facilement.
Pour les amateurs, ramener du thé vert.
Et, bien évidemment du papier japonais. washis ou pas, ils sont sublimes. A Ginza, magasin spécialisé sur 9 étages !
A noter que le duty free de l'aéroport au départ est peu intéressant, sauf pour les cigarettes.
La liste reste ouverte. Que ceux qui trouvent quelque chose d'exceptionnel nous fassent signe. On rajoutera dans cette rubrique afin que les suivants en profitent.

Pratiques

Toilettes japonaises.

N'ayez pas peur des toilettes japonaises. Elles font très techno, pleines de boutons lumineux et de réglages. Elles sont géniales.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront d'améliorer votre expérience sur notre site, de vous proposer du contenu personnalisé et de réaliser des analyses de fréquentation du site.

Pourquoi choisir Directours ?

Des spécialistes, un conseiller

Une équipe de spécialistes à votre écoute 7j/7

Des prix ultra-négociés

Des voyages haut de gamme à prix ultra-négociés.

Testés et approuvés

Sélection de voyages testés et approuvés par nos experts.

Assistance 7j/7

Voyagez l'esprit léger, Directours vous accompagne.